Tarte aux poires, au roquefort et aux noix

Hello, c’est moi, Jungle Ju.

Michel23 m’a demandé si je voulais venir écrire des recettes ici.

Un peu comme Kate Middleton dira demain à William, j’ai répondu : « I do »

Barney est content pour Jungle Ju

(Awesome, legendary, tout ça)

Alors pour commencer, une recette que certains me réclament souvent, pas très très dure, mais qui nécessite tout de même de savoir manier un marteau.

Tarte aux poires, au roquefort et aux noix (ou la cuisine au marteau)

(Mais c’est du salé ou du sucré ton truc ?)

La liste des courses :

  • Une à deux poires (une c’est pas assez mais deux ça fait un peu beaucoup, à vous de trouver le juste milieu)
  • 200gr de roquefort (c’est pénible parce qu’au magasin c’est vendu par paquet de 125gr)
  • 150gr de noix (soit une quinzaine)
  • 10cl de crème fraîche
  • Un peu de lait
  • Un ou deux oeufs
  • Un fond de pâte brisé (on peut le faire soi-même facilement)
  • Sel, poivre

Comment on fait ? :

La crème au bleu :

  • On coupe le roquefort en petits morceaux et on l’écrase.
  • On ajoute la crème fraîche, un petit peu de lait (ou plus de crème fraîche si on n’a pas peur), et on mélange bien.
  • On casse les noix (si, comme moi, on n’a pas de casse-noix on peut déjà utiliser le marteau) (mais on va s’en servir aussi après). Autant que possible, on essaye de mettre de côté des cerneaux intacts pour la décoration.
  • On mets les cerneaux de noix dans un torchon, on replie le torchon par-dessus, et là,  on donne quelques coups de marteau bien placés.
  • On ajoute les noix au mélange bleu-crème.
  • On ajoute un à deux oeufs battus en omelette pour aérer un peu le mélange.
  • Sel, poivre.

La tarte :

  • On répartit le fond de pâte dans le moule à tarte.
  • On épluche, puis découpe en lamelles les poires, puis on les répartit joliment dans le plat.
  • On verse la crème au bleu sur le tout, qu’on répartit bien.
  • On mets quelques cerneaux entiers sur le dessus pour faire joli.

→ Direction le four, 25 minutes à 180°.

Tarte Poires, Roquefort et Noix

"Nom Nom Nom", comme disent les jeunes de nos jours

Bilan :

Taux d’emmerdement : pas trop élevé (il faut manier le marteau, mais ça fait pas trop de vaisselle)

Les bêtises à ne pas commettre :

  • il est impératif d’utiliser des poires mûres. Ca n’a l’air de rien, mais c’est pas facile à trouver : fuyez les supermarchés, pistez les primeurs et petits marchés où les poires ont plus de chance de murir un jour. (c’est-à-dire tendres et juteuses)
  • Pensez à laisser le fromage à température ambiante quelques heures avant, c’est plus simple pour l’écraser et le mélanger à la crème.

Et voilà !

Print Friendly
Ce contenu a été publié dans Plat. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.