Recette de la fricassée de poulet pour un déjeuner au soleil de l’Orne

Ou ailleurs, tu fais comme tu veux, mais l’Orne c’est chouette.

Tu mets ton poum poum short, ton maillot et ta grande chemise d’homme, et tu te décolles de ton Fatboy vers à peu près 14h pour préparer le déjeuner. Tu prends deux blancs de poulet, 3 tomates, 2 oignons, un peu de vin blanc, du curcuma, du piment d’Espelette, de la crème, de la farine, du poivre, du sel, du beurre. Tu pèles les tomates, tu les coupes grossièrement, tu éminces tes oignons, tu découpes ton poulet, tu le farines et tu le poivres-et-sales.

Le verre de rosé c’est parce que c’est l’heure de l’apéro, té !

Tu jettes les oignons et le poulet dans le beurre fondu de la cocotte, ça dore.

Tu jettes les tomates, le vin blanc, les épices, et tu laisses mijoter 30 minutes (le temps de reprendre un verre de rosé).

Et puis tu vas te jeter sur ton Fatboy pour lire tranquillement La Faim du tigre de Barjavel, au soleil. Ah, et n’oublie pas tes lunettes, et ton petit foulard, parce que ça tape ici.

Tu sers le tout avec des linguine fraîches, arrosé d’un filet de crème.

Après ? Après, tu fais la sieste en feuilletant un Géo, du Boogers s’échappant de la maison jusqu’à toi.

Reprise du post publié sur lafillelabas.fr

Print Friendly
Ce contenu a été publié dans Plat, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.