La fausse croûte aux morilles.

Pour commencer le blog, on attaque fort avec une recette que j’affectionne.

Photo by GrandK

Ingrédients

– Des tranches épaisses de pain de campagne (1/pers),
– des morilles séchées (au moins 75g),
– des champignons de Paris (au moins 150g),

– du foie gras mi-cuit (entre 50 et 100 g/pers) ,
– des échalotes (2 ou 3),

– de l’ail (1 grosse gousse),
– du
persil (quelques bruns),
– du vinaigre balsamique (un trait),
– du beurre,
– de la crème (30cl minimum),
– de la moutarde (1 cuillère à soupe),
– du jus de citron (1 petite cuillère à café) ou du vin jaune.

Etape 1 : On réhydrate les morilles

On prend les morilles sèches, on les place dans un grand récipient d’eau claire. On les laisse quelques minutes, puis on les remue légèrement avec la main. On débarrasse alors l’eau de ce premier trempage. On remplit ensuite à nouveau le récipient avec de l’eau tiède. On recouvre et on laisse les morilles s’hydrater pendant au moins 2 heures.

Etape 2 : On cuit les champignons

Pour commencer on hache finement l’échalote, l’ail et le persil.
On coupe ensuite les champignons de Paris et les morilles en lamelles assez fines.
ATTENTION : on ne jette surtout pas l’eau (colorée en brun clair) du récipient qui contenait les morilles.
On met à chauffer une bonne noix de beurre dans un faitout (assez grand pour contenir tous les champignons) sur un feu pas trop vif.
Dès que le beurre est liquide, on ajoute les échalotes et l’ail. On laisse fondre.
Quand ils sont devenus translucides, on ajoute l’ensemble des champignons.
On assaisonne en sel et en poivre.
On laisse cuire 2-3 minutes en remuant doucement pour bien évaporer l’eau des champignons de Paris.
On ajoute ensuite un trait de vinaigre balsamique, le persil haché et on remue.
On recouvre ensuite le tout avec l’eau qui a servi à hydrater les morilles, en prenant bien soin de ne pas verser les dépôts du fond du récipient.
On laisse cuire pendant une vingtaine de minutes à feu doux en rajoutant du liquide si besoin.
En fin de cuisson, on ajoute un peu de jus de citron.
Variante possible : si on en a la possibilité, on remplace le citron par un peu de vin jaune.
Quand une grande partie du liquide s’est évaporé, on incorpore la crème fraiche avec une pointe de moutarde.
On goûte et on assaisonne à nouveau en sel et en poivre.
On garde ensuite la préparation au chaud.

Etape 3 : On grille le pain et on coupe le foie gras.

On fait préchauffer son four en position grill.
On dispose les tranches de pain sur une grille et on place dans le four pour une minute.
Attention, il s’agit de rendre le pain juste craquant, pas besoin qu’il soit trop grillé.
Dans le même temps on coupe des bonnes tranches de foie gras afin de recouvrir la totalité de la tranche de pain.

Etape 4 : Dressage.

Dans une assiette on met la tranche de pain recouverte par le foie gras et on ajoute la préparation aux morilles en essayant de bien recouvrir l’ensemble.
Du coup tout le monde va croire que c’est une simple croûte aux morilles (d’où le nom de la recette…), et là surprise dans la bouche, en même temps que les champignons, on a droit à un morceau de foie gras fondant.

Print Friendly
Ce contenu a été publié dans Plat, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.