La Dafina de Mamy == Cacher

Un plat d’hiver, qui tient au corps, élaboré pour les contrées au froid hostile, telles le Maroc ou l’Algérie…

Illustration provenant de google image / crédit à qui de droit.

Dans une mijoteuse, ou une cocotte minute, mettre un litre d’eau, puis des pois chiches ou des haricots (en cas de pois chiches, ne pas oublier de les faire tremper une nuit complète).
Plonger un morceau de viande (120 g par personne). Nous prenons de préférence de la joue ou du jarret, de boeuf. Pour le goût, rajouter un morceau de pied, la texture gélatineuse se dissout le long de la cuisson.
Par dessus, ajoutez des pommes de terres, une par personne, plus une.
Selon les coutumes et les habitudes, on rajoute ou non des oeufs dans leur coquille, ou du riz dans un sachet de cuisson avec son eau (un verre de riz / deux verres d’eau), ses épices (curcuma..)

Le secret de la réussite, car c’est un plat d’une simplicité sans égale, c’est la cuisson, longue et douce, pour que le tout prenne la tournure d’un confit.

À la cocotte, quand elle siffle, positionner le feu au plus bas pendant 2 heures encore.
À la mijoteuse, Fort le temps de cuire, et sur « auto » le temps de confire.

Beteavon !

Print Friendly
Ce contenu a été publié dans Plat, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.