Gratin d’endives mais genre pas dégueulasse

Bon, pour être tout à fait honnête, les endives cuites, c’est parfaitement dégueulasse, non ?
Et bien, figurez-vous que j’ai trouvé une petite recette qui MAGNIFIE les endives et les rend délicieuses.

Ingrédients :
une douzaine d’endives
1 saucisse de Morteau
1 pot de cancoillotte (nature ou au vin)
1 gousse d’ail
des cerneaux de noix concassés (genre un petit bol)

étape 1 :
cuire les endives à la vapeur. Perso, je fais au pif pour le temps de cuisson, donc démerdez-vous ou allez mater sur internet. L’astuce anti-amertume : les saupoudrer d’un peu de sucre. C’est pas mal de le faire la veille pour qu’elles puissent s’égoutter.

étape 2 :
couper les endives en 2 dans le sens de la longueur (dans l’épaisseur quoi) et les disposer dans un plat à gratin. répartir dessus la gousse d’ail pressée. Tartiner de cancoillotte (ne pas hésiter à mettre tout le pot). Parsemer de cerneaux de noix.

étape 3 :
couper la saucisse en tranche un peu épaisse, et chaque tranche en 4 morceaux. faire revenir et griller les morceaux de Morteau dans une poêle. Répartir les morceaux sur le plat à gratin. (Pour une variante HIVER spécial gras : verser le jus de Morteau dans le plat à gratin).

étape 4 :
enfourner pendant 20 à 30 minutes pour que ça gratine, température 180 à peu près.

ET VOILA. Vous l’aurez compris, un plat simple et savoureux, en plus d’être très raffiné (on est sur un blog de cuisine roborative ou bien ?).

Je n’ai pas de photo, mais Michel vous rembourse si vous n’aimez pas.

Print Friendly
Ce contenu a été publié dans Plat, Terroir Franc Comtois. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.