Hachis bonanga

« – Mais c’est énorme, on ne pourra jamais avaler tout ça…
– T’inquiètes poupée, j’ai plus d’un tour dans mon sac. Je saurai quoi faire de tout ce rosbif !
– oooooohhhh #soupir
– HAHAHA !!! #riredecontentement »
Voici donc une mini série de 2 recettes pour accomoder les restes de rosbif.

On commence aujourd’hui avec un grand classique : le hachis parmentier.

C'est pas une belle photo, mais c'est trés bon (titre alternatif du blog)

C’est pas une belle photo, mais c’est trés bon (titre alternatif du blog)

ingrédients:
– des patates
– du reste de rosbif
– du lard fumé (le plus gras possible)
– une échalote (ou deux, selon la quantité de viande)
– une gousse d’ail (ou deux)
– un peu de beurre
– du persil
– du pain de mie trempé dans du lait (1 ou 2)
– du comté rapé

On épluche les patates, on les coupe en gros cubes et on les mets à cuire dans un grand volume d’eau salée (la quantité est variable en fonction de la taille de votre plat, mais comptez 2 à 3 patates/personne).
On prépare son robot hachoir, on place dans le bol le roast beef coupé grossièrement, le lard vaguement détaillé (pour les propotions : environ 1/3 de lard pour 2/3 de boeuf), l’échalote pelée et coupée en 4, l’ail dégermé et le pain imbibé.
On mixe le tout une première fois, lorsque c’est homogène on ajoute le persil et on remixe un coup (normalement on a pas besoin de saler, le roast beef et le lard étant déjà salé).
On récupère les patates qui doivent être bien bien cuites.
On égoutte mais on garde un peu d’eau de cuisson qu’on met dans un saladier.
On ajoute les patates et du beurre et on écrase à la fourchette jusqu’à l’obtention d’une belle purée.
On beurre un plat à gratin.
On dispose une première couche de purée, puis on met tout la farce pour obtenir une épaisseur uniforme de viande.
On rebouche avec une deuxième ration de purée et on termine en ajoutant le comté rapé.
On enfourne à 180°C pendant 30 minutes environ .

Et voilà ! Bon appétit.

Print Friendly
Publié dans Plat | Marqué avec , , | 17 commentaires

Healthy pancakes

Salut, vous avez du temps pour cuisiner votre petit déj? Vous faites un peu attention à ce qu’affiche votre balance?

1pancakes

Pour ma ration (mais je peux partager, bien que je sois un ogre):

  • 2 cuillerées à soupe bombées de son d’avoine
  • 125g de fromage blanc 0% ou un yaourt 0%
  • 4 blancs d’œufs
  • En version salée: de la coriandre ou l’herbe de votre choix ciselée, une petite poignée de noix, noisettes ou amandes, une rasade de paprika, une pincée de sel et de poivre
  • En version sucrée: une petite poignée de noix, noisettes ou amandes, des fruits rouges, ou une pomme, ou une poire, ou des prunes ou n’importe quel fruit à cuire, et de façon tout à fait facultative: un peu de truvia ou de stevia ou de miel.

Mélangez les 3 premiers ingrédients. Rajoutez les ingrédients du salé ou du sucré selon vos goûts.

Déposer dans une poêle anti-adhésive chauffée à blanc des petits tas du mélange. Laissez cuire à feu assez vif (à 7 sur ma plaque) jusqu’à ce que vous puissiez passer votre spatule en dessous pour retourner chaque pancake. Retournez et laissez cuire de l’autre côté. J’estime à 4-5 minutes le temps de cuisson sur chaque côté.

En mode moins diète, n’hésitez pas à cuire dans du beurre, à rajouter du sirop d’érable ou des pépites de chocolat, ou de la fêta… Pour un brunch, vous pouvez mettre des crevettes dans la version salée par exemple. Mais nature c’est franchement pas mal, et ça limite un peu les calories: les pancakes salés + quelques tranches de concombre + un fruit coupé + un thé vert, faites vous le petit-déj des travailleurs gros!

Print Friendly
Publié dans Dessert, Gouter | Marqué avec , , , , , , , | 7 commentaires

Le cabillaud sauce bluffante

Poisson

Oui. Bon. C’est un peu audacieux comme titre, je vous l’accorde. Et puis la photo n’est pas très parlante. J’en conviens. N’empêche que le résultat est là, Mesdames et Messieurs. Vous testerez, vous adopterez.

Disons que pour quatre personnes, vous prenez 600 grammes de poisson. Moi, je prends du dos de cabillaud, rapport à ce qu’il n’y a pas d’arêtes dedans. Les enfants aiment mieux. Moi aussi, d’ailleurs. Mais ça marche aussi avec du filet de n’importe lequel autre poisson de chez votre poissonnier.

Vous prenez ensuite un pot de 50 cl de crème fraîche. Vous remplissez le faux-col de porto à ras bord. Vous salez un peu, poivrez copieusement. Là, intervient la partie la plus délicate de cette recette : vous mélangez la crème fraîche avec le porto dans le pot. Dou-ce-ment ! A la fin, si vous n’avez pas trop débordé, vous obtenez un mélange un peu rosé de texture homogène.

Versez cette sauce sur le poisson disposé dans un plat. Allez-y avec générosité. Je sais que vous pouvez. (Vous remarquerez alors que vous n’avez pas de vaisselle à faire. Les grosses fainéasses comme moi, on adore !)

Couvrez de fromage râpé. Mozzarelle pour les snobs, emmental en sachet pour moi.

Le tout au four 30 à 35 minutes vers 200°C. Finissez avec un coup de grill à l’ancienne.

Et c’est tout !

Servez avec du riz, des frites, des pommes de terre sautées, du boulgour ou je sais quoi.

Vouala. Dites-moi ce que vous en pensez.

Print Friendly
Publié dans Poisson | 4 commentaires

Poivrons farcis à la viande (et à l’aïl) – sans matière grasse et sans féculent

photo-de-couv

Protéines et légumes, pas de graisse pas de sucre mais pas dégueu.

Il vous faut, pour 4 personnes:

– 500g de steak haché pas gras, pour faire du tartare par exemple ou tout reste de viande dans ce genre de quantités.

– 50g de jambon blanc bien maigre et découenné

– 50 g de bacon maigre. C’est le rond, pas le rectangulaire qui est de la poitrine fumée en fait, le rectangulaire

– 2 oignons moyens ou 100g une fois émincés

– 1 petite boite de tomates pelées au jus

– épices : piment des oiseaux, cumin, paprika par exemple; vous pouvez également broyer un demi piment si vous en avez.

– 1 gousse d’ail (ou 2 ou 3 ou 4 : j’en ai mis beaucoup, mais peut-être que vous aimez moins l’ail que moi)

– 4 poivrons évidés et coupés en deux

 

Préchauffez votre four à 180°C.

Epluchez et émincez vos oignons. Faites les revenir dans une poêle dans laquelle vous aurez fait chauffer deux ou trois pincées de sel de Guérande. Vos oignons vont dorer sans matière grasse. Ça marche aussi avec la viande.

Mixez les oignons revenus avec le jambon, le bacon et la petite boite de tomates pelées et la cuiller à café d’épices que vous aimez (et/ou le demi-piment).

Prenez cette mixture et malaxez-la avec le steak haché, avec vos petites mains; c’est la partie que je préfère.

Garnissez équitablement les demi-poivrons.

Glissez le tout dans le four pour 20 minutes voire une demi-heure, selon votre four.

J’ai servi avec des haricots verts, une salade tomates-concombres-oignon rouge, et du melon vert en dessert. J’ai mis ce qu’il me restait de cerfeuil ciselé un  peu partout sauf sur le melon.

La prochaine fois je vais tenter de vous tutoyer.

couv

Print Friendly
Publié dans Plat, Viande | Marqué avec , , , , | 4 commentaires

Far à la Guinness®

FarGuinness

Déjà la mi-août. Pour beaucoup d’entre nous, les vacances battent leur plein. Pour les autres, dont je fais partie, il faut bien se rendre à l’évidence : la pression monte. Je parle de celle qui s’affiche partout sur les 4 x 3 avec les cartables et les survêtements pas chers pour les mômes.

Heureusement, la rentrée (flûte, je l’ai pas dit) sera aussi l’occasion pour vous de tester cette recette traditionnelle remise au goût du jour par votre serviteur, avec une pointe de bière brune.

Vous procéderez donc ainsi :

Mélangez avec douceur 250 grammes de farine, 250 grammes de sucre en poudre et 4 œufs.

Ouvrez une de ces canettes sous pression et versez-en 1/8ème de litre (12,5cl environ) dans un verre doseur. Placez le reste de la bière au frais. Complétez à un litre avec du lait entier.

Versez le mélange lait-bière sur le premier mélange farine-sucre-œufs. Incorporez délicatement jusqu’à obtenir une pâte liquide homogène. Ajoutez au besoin une pointe de vanille. Je vous mets en garde à ce stade : ce mélange est délicieux. NE MANGEZ PAS TOUT !

Chemisez un plat, de préférence transparent, au beurre salé avec des morceaux de sel de Guérande. Versez-y la pâte et placez l’ensemble au four préchauffé à 180°C (i.e. thermostat 6). Laissez cuire une heure environ.

Les premières fois, je vous conseille de surveiller le brunissement du gâteau à travers le plat transparent. Il est cuit lorsque la pâte y prend une couleur assez légère. Le dessus ne doit pas être roussi.

La surveillance de la cuisson s’accompagne bien évidemment de la consommation du reste de la canette.

Pour les consommateurs soucieux de l’alcoolémie de ce far, je fais remarquer que 1/8ème de litre de bière à 4,2°, ça fait environ 0,525°. Porté  à 180°C pendant une heure, l’alcool n’est plus qu’un souvenir dans le gâteau fini.

C’est pourquoi je conseille de le consommer encore un peu chaud (il sera un peu mou) avec une bière ou mieux, une bolée de cidre brut bien frais.

 

Print Friendly
Publié dans Dessert | Marqué avec , , | 6 commentaires